Vacances Nouvelles organise depuis sa création des camps en petits groupes (de 12 à 21 participants) pour permettre à chaque enfant de trouver sa place et ses copains, privilégier la qualité des relations entre participant-e-s et moniteur-trice-s et favoriser la convivialité.

 

L’association encourage vivement la participation active des jeunes aux tâches de la vie quotidienne et à l’organisation des journées selon leur âge et leurs capacités. Ce qui leur permet d’acquérir le sens des responsabilités, de faire l’apprentissage de la vie de groupe dans le respect des âges, des cultures et des personnalités, et d’aller vers plus de tolérance et d’autonomie. Des réunions quotidiennes permettent aux jeunes d’avoir un temps de parole et d’échange sur les différents aspects de la vie quotidienne et leur offrent ainsi la possibilité de faire part de leurs avis, envies et besoins.

 

Les camps sont ouverts à tou-te-s les jeunes. Un projet d’intégration personnalisé est réalisé pour tout-e jeune vivant en situation de handicap ou avec des difficultés particulières, afin qu’il-elle puisse s’intégrer à la vie d’un camp en tant que participant-e différen-et mais néanmoins présent-e et actif-ve. Une démarche de préparation accompagne les équipes de moniteur-trice-s dans l’aménagement du camp et la réflexion nécessaire à ce type de démarche.

 

Une sensibilité écologique : lors des camps comme au sein de l’association, la réflexion sur l’aspect écologique de nos actions est prise en compte. Cette sensibilité porte sur les différents éléments de la société de consommation, la récupération et le respect de l’environnement.


L’alimentation est également un aspect qui est abordé de manière spécifique. La consommation de produits frais et de saison est vivement encouragée, ainsi que les produits fabriqués artisanalement et localement. Une réflexion sur l’équilibre alimentaire accompagne chaque préparation de camp.
 

La cogestion : le fonctionnement des organes de l’association, des équipes de moniteur-tricess et des camps tendent à la cogestion. Pour s’en rapprocher, la participation active, le respect des différences et la complémentarité des compétences sont quelques-uns des moyens mis en œuvre.
 

Parce que la mixité de la vie sociale ne s’arrête pas pendant les camps, il est possible pour les participant-e-s qui le souhaitent, de dormir dans des chambres mixtes sous certaines conditions. La discussion entre les jeunes et les moniteur-trice-s permet une gestion saine et réfléchie de la mixité.

 

L’intégration de jeunes en situation de handicap

Vacances Nouvelles accueille des jeunes en situation de handicap dans la plupart de ses séjours. Les camps sont des moments très propices à la rencontre de l’autre et de sa différence. Axés sur la vie quotidienne, ils offrent de nombreuses possibilités d’échanges, en adaptant les espaces et les activités si nécessaire.

Il est toutefois indispensable de donner aux équipes de moniteur-trice-s les moyens nécessaires à l’intégration de ces jeunes dans de bonnes conditions. Des temps de préparation avant chaque camp et des moments de formation sont proposés tout au long de l’année.


Le projet individualisé a été choisi comme un moyen approprié pour rassembler de manière cohérente et valorisante les informations concernant un-e jeune et pour poser des objectifs pour le camp auquel il-elle va participer. Ce document est rédigé par un-e professionnel-le de Vacances Nouvelles qui va rencontrer les parents et le-la jeune ainsi que les éducateur-trice-s qui le prennent en charge, afin d’avoir toutes les informations nécessaires.

 

Ce dossier sera ensuite transmis à l’équipe de moniteur-trice-s afin de préparer l’intégration de ce jeune en tenant compte de son projet individualisé et du projet pédagogique du camp. Différents points sont abordés lors de réunions avec un-e animateur-trice permanent de Vacances Nouvelles : quelle organisation d’équipe, comment répondre aux questions des autres participant-e-s, comment gérer certains problèmes de comportement, quelles stratégies mettre en place pour remplir les objectifs posés, etc.

Le projet individualisé du jeune sera réactualisé après le bilan de camp, ce qui permettra de poser de nouveaux objectifs pour un prochain séjour. Ce type de projet concerne des jeunes avec un retard mental ou du développement, des jeunes trisomiques, autistes, infirme moteurs-cérébraux, souffrant d’un syndrome, d’une déficience sensorielle, des jeunes avec un handicap physique et des jeunes vivant avec d’autres déficiences ou maladies demandant une démarche d’intégration spécifique.

 

La participation de jeunes vivant avec des difficultés particulières

Des informations sont également transmises aux moniteur-trice-s concernant des enfants avec des difficultés particulières dues à des contextes familiaux difficiles, vie en foyer, enfants requérant-e-s d’asile, etc. Les contacts avec différents foyers et services sociaux sont fréquents et demandent un suivi rigoureux.